Etat des stocks

posté le by Gally dans Notes BD
Tags:

14 réponses à Etat des stocks

  1. Albert de Gouvy (en Belgique)

    La solution serait une imprimante relieuse couleur dans les librairies.
    Avec une dizaine de grammage papier.
    Le stock sur DD ou dans le Cloud.
    Mais serait-ce rentable pour tout le monde ?

    • Gally

      Je crois bien que ça existe déjà dans certaines librairies pour les impressions à la demande. Mais ça doit coûter un bras à mettre en place :)

  2. Dombret

    Ouais c’est une possibilité.
    La société Orséry propose cela. Mais ce n’est pas à la portée de toute les librairies.
    En tout cas merci pour cette belle page sur la vie de la librairie. J’espère que cela deviendra une série :!
    :love:
    :-)

    • Gally

      « guide du libraire averti » :debile:

  3. SesMan

    J’ai un trou d’un tome (#6/8) dans une collection de mangas à faible tirage dont j’ai malheureusement laissé filer le rythme de parution. Impossible à commander ni chez Amazon, ni chez l’éditeur, le tome que je convoite fait au choix partie de la matière première d’un papier toilette premier prix chez Auclerc, ou de la collection de quelqu’un qui ne me le cédera probablement pas, ou alors à vil prix. Et de fait, j’en ai trouvé un à 40 € sur eBay. Prix d’achat 6 €.
    Je songe à demander à l’éditeur à quel prix il me vendrait la maquette originale numérique afin de me l’imprimer moi-même.
    Je me demande si quelqu’un en a fait un business.

    • Gally

      Ha tiens, je n’avais pas entendu parler de l’idée d’Hachette. C’est pas con, ça va sûrement leur faire économiser plein de pognon, mais dommage – j’imagine – de se retrouver avec des éditions standardisées.

  4. NicoC

    C’est un peu pour ça que j’aimerai le passage de l’édition au numérique (et pas juste 5-10% des nouveautés : je parle de l’intégralité des publications de l’humanité dans toutes les langues et traductions, c’est techniquement faisable et bien loin de l’usine à gaz que c’est actuellement).

    Si on veut l’œuvre tout de suite : on paye et on repart avec sur sa clé USB/liseuse.
    Si on veut le beau livre, objet de collection : on commande.

    Si on cumule les conseils du libraire + offre intégrale des œuvres qui seront disponibles immédiatement, on obtiendrait vraiment le meilleur des deux mondes.

    • Gally

      Pour le consommateur c’est le mieux, c’est sûr. Le problème du numérique actuellement c’est la très faible rémunération des auteurs. Déjà qu’ils sont tous entrain de crever de faim là on pourrait être sûr de tuer le métier. Et donc d’appauvrir considérablement l’offre.
      Imprimeur et distributeur ne feraient pas leur beurre non plus dans l’histoire. Et le libraire ? couic aussi. Difficile de conseiller un livre qu’on n’a pas en main.
      Mais sinon dans un monde parfait avec une juste rémunération des auteurs et un libraire qui pourrait malgré tout faire du conseil en touchant une com, je dis oui. Mais hautement improbable hélas.

  5. Robin

    Absolument génial. Je suis libraire Et c’est tres drôle de voit ce que je vis tout les jours raconté de manière aussi drôle. Tout y est, du client qui invoque le nom d’amazon dans le but de nous faire rager à l’argumentaire bien rodé des représentants ( et leurs chocolats ;)) en passant par l’attachement que l’on a pour les livres et qui fait que l’on en garde toujours un, on sait jamais…. Et encore tu n’as pas parler des ruptures dues au fait que l’editeur ne le fasse plus ou des clients qui osent te dire que tu n’as rien alors qu’ils sont entouré de 3000 livres. La référence a Mein Knampf, que l’on doit, comme moi, te demander beaucoup trop souvent, m’a fait hurler de rire.

    • Gally

      Merci ! :) Oui il fallait que ça sorte, cette histoire de stock me rend folle quand ça arrive :D A tel point que maintenant quand je retourne je garde 2 exemplaires en rayon pour conjurer le sort ! haha
      Je ferai d’autres notes sur la librairie, y’a de quoi raconter ^^

  6. Milla

    Je vais peut être finir brulée vive comme le monsieur de la bd en proposant sa °_°U :
    mais la solution ne serait-elle pas la liseuse à recharger en librairie ? On va voir son libraire préféré, et si le livre n’est pas dispo sur papier, il propose de nous le vendre sur notre liseuse (comme sa il se fait une petite commission en nous offrant ce service). Je pense que plein de personnes seraient interressées. Bref, moi je lis les deux papier + liseuse (suivant le type de bouquin).

    • Gally

      Dur à mettre en place mais c’est une idée oui :)

  7. darknen

    :niark: j’ai vu de la lumiere je suis rentré !!! vous avez le manifeste du parti communiste en braille édition de 1969 avec dédicace de la cousine de ché guevara ?

commenter


:) ^^ :D ;) :DD lol :debile: :p :| :maisoui: B( :timide: 8o °_°U :??: :( :(( :groumf: :vomi: :dodo: B) :chut: :gruik: :love: :waw: :niark: